Faire un disque comme un chef
Cuistot du temps en relief
Sur le piano en batterie
Battre en brèche la mélodie
Frire l’accordéon au paradoxe
Sur le vieux grill d’un ampli vox
Écraser le riff à la plancha
D’une guitare hongroise au paprika
Saisir la contre à l’échalote
Suave et faire groover les pleurotes
Macérer la voix au vin bio
Servir à même le texte, en aloyau !

Agenda

home-niko-la-femme-sans-coeur-2

Samedi 17 décembre 2016
Bal Niko avec Christophe Dorémus, Patrick Neulat, en compagnie de Monsieur Jacques Bonnaffé – Centre Barbanègre, Paris 19ème

Vendredi 17 mars 2017
En Solo à DAX (40) Première partie des Joyeux Urbains « Chantons sous les pins »

Samedi 1 avril 2017
Avec Alexandre Léauthaud à La Rochelle (17) Alcazar Café

Dimanche 2 avril 2017 – 17h
Avec Alexandre Léauthaud à Mauves-sur-Loire (44) au vallon pour les « dimanches acoustiques »

Dimanche 25 juin 2017 – 18h
Avec Alexandre Léauthaud à Saint Sylvestre Cappel (59) estaminet des mots à la bouche

Bio

Depuis qu’il tente, en vain, d’échapper à la pesanteur terrestre, Niko a enfin compris que la seule forme possible de liberté était, pour lui, d’écrire des chansons. Alors il chante, pour être heureux.

Comédien formé à l’ENSATT (rue Blanche), metteur en scène de la « compagnie H3P », musicien autodidacte (accordéon, clarinette, saxophones, ukulélé…) auteur, compositeur, interprète, Niko est un artiste protéiforme pluridisciplinaire à tendance poétique.
Tout en suivant les cours de théâtre du conservatoire de Lille, il commence à chanter dans un groupe punk-rock de Boulogne-sur-mer : « les Wapitis ».
Il crée « les ch’titis Parisiens » avec quelques amis du Nord (version acoustique des « wapitis », orchestre insolent aux accents populaires). Quelques concerts plus tard, il part à Paris apprendre le métier d’acteur.
Avec Bruno Bontzolakis, il tourne cinq films (un court, trois longs, un téléfilm). Pour deux d’entre eux, il compose et enregistre les musiques (« vacances à Blériot » et « Familles, je vous hais »). Il joue au théâtre sous la direction, entre autre, de Declan Donnellan, Benoît Giros, François Rancillac, Richard Brunel… Et met en scène une quinzaine de spectacles, pour la plupart de théâtre musical.
Au hasard des tournées, il rencontre Tom Poisson et Laurent Madiot avec lesquels il fonde  « Les Fouteurs de Joie ».
« La femme sans cœur » est née de l’envie de partir vers d’autres horizons et d’explorer des thématiques plus personnelles et poétiques.

album

« La femme sans cœur m’a beaucoup coûté (la vraie, celle que j’ai vraiment rencontrée).
Mais comme pour toute chose qui coûte, j’ai beaucoup reçu.
Elle m’aura appris surtout à goûter la vie.
A aimer l’instant, à profiter. À ne pas avoir peur du tumulte et des passions. À vivre intensément, parce que nous sommes ici pour pas longtemps. Alors je suis un jouisseur. Un romantique jovial comme dirait ma femme, celle d’aujourd’hui, celle qui a du cœur.
J’aime bien raconter ma vie dans mes chansons, mais j’aime aussi me dire que chacun peut y prendre quelque chose pour lui. Comme un partage des sentiments, des peines, des joies. Un partage des sensations, de l’espace et du temps.
La temporalité. Regarder pousser les fleurs, être vif, sur le coup, saisir l’impossible. Il n’en faut pas plus pour faire une chanson, raconter sa vie, la rendre accessible et partager ça avec nos semblables, parce que nous vivons tous les mêmes choses. Les mêmes énigmes nous traversent. Et puis une chanson c’est court et un mot d’une chanson, encore plus court. C’est important chaque mot.
J’espère un jour arriver à toucher cette grâce qui fait qu’un texte et une musique nous traversent et nous accompagnent toute la vie. Parce qu’une chanson, c’est beau, c’est riche et populaire, c’est touchant et vivifiant. J’y travaille… »

Le premier jour des répétitions, un musicien m’a demandé : Niko, tu l’imagines comment ce disque ?
Sans hésiter : « un vieux rockabilly, qui racle, avec de la réverbe, beaucoup de réverbe… »
Il m’a répondu : ça tombe bien, on aime tous ça !
On s’est mis à travailler dans la joie.

musiciens

galerie

Photos : Frank Loriou

CONTACT

Tournée


Emeline Godon
Compagnie H3P – www.hyperboleatroispoils.com
16 place Cormontaigne
59000 Lille

+ 33 6 61 78 96 59 (mobile)
emeline.godon@filage.fr